ECONOMIE: Le Programme BFR, c’est l’entrepreneuriat féminin qui prend son envol

Les locaux de l’Entreprenarium Gabon ont servis de cadre ce vendredi, à une conférence de presse animée par le Directeur de la structure au Gabon, Yannick Ebibie, en présence de Frederick Ngirabacu, Directeur Opérationnel de la Fondation panafricaine Entreprenarium.

En effet, il s’est agit du lancement du programme phare de l’Entreprenarium, BFR (Booster les Femmes Résilientes) destiné à soutenir l’entrepreneuriat féminin. C’est un programme de 6 semaines destiné à accompagner les femmes dans leur parcours entrepreneurial. Le programme se compose de sessions de cours et d’ateliers axés essentiellement sur la méthodologie du Lean Startup, sur l’innovation, ainsi que sur les techniques de gestion et de création d’entreprise. Avec le BFR, la Fondation Entreprenarium offre une approche pratique qui permettra aux participantes d’acquérir de solides connaissances sur chacun des thèmes proposés. Le programme comprend des exercices interactifs en vue de consolider leurs connaissances nouvellement acquises avec une application pratique.

Les 30 gabonaises sélectionnées proviennent de secteurs variés, même qu’il y a des étudiantes et des retraités. Seul 10 projets seront retenus au bout de ces 6 semaines de formation, pour passer à l’étape suivante, au financement qui oscille entre 0 et 30 millions de francs CFA. Alors, les 10 candidats sélectionnés seront incubé par l’Entreprenarium.
Il faut dire que la jeune structure finance les projets sur fonds propres et se focalise sur des projets innovants et rentables. Pour être tout à fait transparent, l’Entreprenarium Gabon est financé par le canal des dons et des formations payantes dans la mesure où il est d’interface entre l’Etat, les PME, les banques et autres institutions.

Pour information, les bénéficiaires du programme devront être capables au terme de leur formation :

  • d’énoncer clairement leurs modèles économiques ;
  • d’élaborer un produit ou service minimum viable sur le marché ;
  • d’évaluer les capacités de création de revenus réels de l’entreprise ;
  • de développer et maintenir une base réelle de clients, entre autres.

Parmi les problèmes que rencontrent les femmes lors de la création de leurs projets d’entreprises, il y a l’obstacle de l’accès au financement. Avec le programme BFR, cette difficulté récurrente sera résolue.

SKB